• Votre partenaire immobilier en Israel

Budget: De à

Comparer les annonces

Précédent
Suivant

SPÉCIAL TEL AVIV

Tel Aviv est une ville située sur la côte méditerranéenne au cœur de la métropole du Gush Dan en Israël.

La ville moderne de Tel Aviv a été fondée en 1909 à l’époque ottomane dans les faubourgs de Jaffa, ville portuaire avec laquelle elle a fusionné en 1950.

La cité est surnommée « la ville sans interruption » en référence à son dynamisme et à sa population jeune, ou encore « la bulle » pour son ambiance paisible et tolérante, relativement détachée des conflits entourant l’État d’Israël.

Tel Aviv s’étend sur 14 km le long de la côte méditerranéenne. Elle est bordée au nord par le Yarkon (rivière et parc) ainsi que les banlieues chics de Herzliya et de Ramat Hasharon. À l’est, elle est séparée de Giv’atayim et de Ramat Gan, siège de la bourse du diamant, par l’autoroute Ayalon, qui longe la rivière du même nom. Plus au sud, Tel Aviv est littéralement collée aux villes de Bat Yam et de Holon.

Tel Aviv même compte environ 443 900 habitants en 2017, ce qui en fait la deuxième plus grande ville en Israël, derrière Jérusalem (901 300 habitants) et devant Haïfa plus au nord (281 100 habitants).

Son agglomération, rassemble 254 localités qui comptent au total plus de 3 464 100 habitants (31 décembre 2012), ce qui la situe loin devant les trois autres aires métropolitaines du pays : Haifa (1,1 million), Jérusalem (1 million) et Beersheva (0,6 million). Depuis 2007, Tel Aviv est passée devant New York comme la plus grande agglomération juive du monde.

Tel Aviv est le centre économique et financier du pays. Elle est également un centre de recherche important dans le domaine des hautes technologies grâce à ses entreprises innovantes et ses centres universitaires reconnus mondialement, concentrés dans sa région (Université de Tel Aviv, Université de Bar-Ilan à Ramat Gan et l’Institut Weizmann à Réhovot. La bourse de Tel-Aviv participe également au dynamisme de la ville. Les plus grandes banques du monde y ont une agence, et celles du pays y ont également leur siège.

Elle est également le siège de nombreuses ambassades, Jérusalem n’étant pas reconnue internationalement par tous les pays comme capitale d’Israel.

Depuis sa création en 1909, Tel Aviv avait pour ambition de devenir le centre du renouveau de la culture hébraïque moderne dans un premier temps puis le précurseur de la culture israélienne par la suite : de nombreux journaux, les premières écoles hébraïques ainsi que de nombreux centres culturels et théâtres célèbres y sont nés. Ces dernières années, Tel Aviv est devenue un centre culturel mondialement reconnu pour son architecture (le Bauhaus) et son style éclectique : la ville blanche de Tel Aviv a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO.

C’est également un centre touristique et commercial important, accueillant chaque année plus de 2,5 millions de touristes.

L’hébreu tel ‘aviv signifie « colline du printemps », bien qu’il n’y ait pas de colline dans cette ville.

Ce nom vient du Livre d’Ézéchiel 3:15, où il désigne un lieu-dit babylonien. Le mot tel désigne en hébreu une colline artificielle constituée par un empilement de ruines, alors que le mot aviv signifie « printemps ». Ce nom a ensuite été choisi par Nahum Sokolow pour être le titre en hébreu de l’ouvrage Altneuland de Theodor Herzl. Les fondateurs de la cité l’ont nommée ainsi en hommage au fondateur du sionisme Theodor Herzl, et pour marquer leur volonté de bâtir une ville qui serait son incarnation : moderne mais aux racines anciennes.

Déclaration d’indépendance à Tel Aviv le 14 mai 1948.

Tel Aviv possède un climat méditerranéen, marqué par de fortes chaleurs en été et par une longue période d’aridité d’avril à octobre. Seuls les hivers sont humides mais très doux.

Transports

L’autoroute Ayalon séparant Tel Aviv de Ramat Gan.

Gare centrale de Tel Aviv.

L’aéroport international de Tel Aviv.
Tel Aviv est le cœur de la métropole du Gush Dan et concentre les principales infrastructures de l’agglomération.

Routes
La route principale d’accès à Tel Aviv s’appelle l’autoroute Ayalon. Elle traverse la ville du nord au sud. La gare routière de Tel Aviv est la deuxième plus grande au monde. Elle se situe au sud de la ville. Le réseau principal de bus appartient à la coopérative Dan Bus Company (en). La coopérative Egged Bus, deuxième plus grande compagnie de bus au monde, a aussi un réseau de bus dans la ville14.

Trains
Tel Aviv a 4 gares ferroviaires le long de l’autoroute Ayalon reliées par une ligne de train. Les arrêts du nord au sud sont : Tel Aviv University, Tel Aviv Savidor Merkaz (gare la plus fréquentée du pays), Tel Aviv Ha-Shalom (proche des Tours Azrieli), et Tel Aviv Ha-Haganah (près de la gare routière de Tel Aviv). Cette ligne est utilisée par environ un million de passagers par mois. Les trains ne circulent pas le vendredi soir et le samedi ainsi que les jours fériés.

Par ailleurs, la ville serait selon un projet reliée dans la prochaine décennie à Eilat, dans le sud du pays, par une ligne à grande vitesse.

Vélos
La municipalité a développé un système de vélos en libre service, similaire à ceux de villes comme Lyon, Montréal ou encore Paris. Ce système appelé Tel-O-Fun est ouvert depuis avril 2011. Il compte 80 stations et 750 vélos15.

Aéroport
L’aéroport international David-Ben-Gourion (code TLV) se situe à 20 kilomètres environ au sud-est du centre ville, près de la ville de Lod, à proximité de l’autoroute 1 sur la route de Jérusalem. L’aéroport Ben Gourion est de loin le premier aéroport d’Israël par la fréquentation (plus de 12 millions de passagers en 2010).

Les vols intérieurs se font généralement à partir de l’aéroport Sdé Dov, situé au nord de la Tel Aviv. Toutefois, cet aéroport laissera place à un important complexe immobilier et les vols intérieurs seront transférés à l’aéroport Ben Gourion.

Métro
La première ligne du métro de Tel Aviv surnommée Red Line est en construction.

Elle permettra d’améliorer les transports publics de la ville. Elle parcourra les secteurs les plus denses de la région métropolitaine et servira un nombre de passagers importants comparé aux futures lignes qui devraient être construites dans le cadre du réseau de transport NTA.

Cette ligne fera environ 23 km, dont 10 km parcourus en tunnel, de Manshia / Neve Tzedek à Tel Aviv à au-delà de l’Échange de Geha, un mixte entre tramway et métro. La ligne inclura 33 arrêts, 23 arrêts en surface et 10 stations en sous-sol. La distance entre les arrêts en surface sera d’environ 500 mètres et celle entre chaque station souterraine environ un kilomètre. D’après les pronostics faits durant l’étude du projet, 100 à 120 millions de passagers par an utiliseront la ligne rouge d’ici à 2020. Le métro reliera le cœur de Tel Aviv à Bat Yam (sud de Tel Aviv), Petah Tikva, Ramat-Gan et Bne-Brak. La seule station existante est construite dans la Tour Méir Shalom depuis 196716.

Économie

La bourse de Tel-Aviv.

Le centre commercial Dizengoff.
Tel Aviv est une ville touristique importante célèbre pour ses grandes plages de sable fin et ses hôtels sur la promenade. Elle est renommée sur le plan culturel (troupes de danse et orchestres célèbres) ainsi que par son ambiance orientale, méditerranéenne et occidentale.

La métropole de Tel Aviv est un pôle économique dynamique en plein essor depuis 1990. Depuis 1948, Tel Aviv est devenue le centre économique et financier d’Israël ainsi que le siège de la bourse de Tel-Aviv qui pesait en 2008 240 milliards de dollars (environ 30e au classement) avant de redescendre à 140 milliards environ. La bourse du diamant est quant à elle située dans la ville de Ramat Gan (banlieue est de Tel Aviv). Cette industrie est toutefois en net recul depuis quelques années, les produits pharmaceutiques et technologiques ayant supplanté la production de diamants polis, autrefois première industrie nationale.

40 % des emplois en finance et 25 % de l’emploi dans les services sont concentrés dans la ville, siège des deux plus grandes banques du pays : les banques Leumi et Hapoalim.

La ville accueille de nombreuses sociétés de haute technologie. En 1998, Newsweek la classe parmi les 10 villes les plus « technologiquement influentes » au monde. Sa croissance s’est poursuivie depuis grâce à la forte immigration de scientifiques en provenance de Russie après la chute de l’URSS. Tel Aviv est le centre de la Silicon Wadi, forte concentration de starts-up. Hertzliya banlieue nord de la ville est une des principales villes dans ce domaine en Israël. De très nombreuses entreprises possèdent des centres de développement et de recherche à proximité.

Le PIB/habitant de Tel Aviv est de 20 % supérieur à la moyenne nationale israélienne (qui se situait à 28 500 dollars en 2008 selon le FMI). Elle concentre 15 % de l’emploi et 17 % du PIB israélien (estimé à 201 milliards de dollars en 2008 par CIA.gov)

Tel Aviv est aussi le centre commercial d’Israël. Les tours Hayarkon comptent de nombreux magasins et entreprises.

La ville de Tel Aviv bien que n’ayant pas une tradition industrielle est un centre chimique, et quelques usines textiles et agro-alimentaires sont encore présentes en particulier dans les quartiers sud-est de la ville selon The Economist.

9 des 15 milliardaires israéliens habitent Tel Aviv, selon Forbes magazine, Tel Aviv est un important centre scientifique et un pôle de recherche dû à l’essor de l’université de Tel Aviv17,18.

Selon une étude de Mercer Human resource Consulting, le coût de la vie est très élevé à Tel Aviv. La ville a été nommée « la ville la plus chère au Proche et Moyen-Orient » et elle se situe au 14e rang mondial juste derrière Singapour. New York est 22e selon ce même classement.

En 2008, the Globalization and World Cities Study Group and Network (GaWC) situé à Université de Loughborough a publié un classement des villes mondiales en fonction du niveau des services et de la production. Tel Aviv est classé beta+ world city.

Démographie
Population de Tel Aviv
1920 2 000
1925 34 000
1937 150 000
1939 160 000
1948 200 000
1960 390 000
1989 317 000
2009 392 500
2017 443 900

La population totale de la ville est de 443 900 habitants au 31 décembre 2017 dont environ 90 % de Juifs19. La densité de Tel Aviv est l’une des plus fortes du pays avec 8572 habitants par km² selon le Bureau central des statistiques israélien. La superficie de Tel Aviv correspond à la moitié de celle de Paris soit environ 52 km².

La ville de Tel Aviv connaît un regain de croissance sur le plan démographique ces dernières années bien que son taux de croissance (0,9 %) reste bien inférieur à la moyenne nationale (2 %/an). La ville avait atteint 390 000 habitants dans les années 1960 avant de redescendre à 317 000 habitants au plus bas fin des années 1980 dues aux fortes hausses des loyers ce qui a eu pour conséquence de pousser la classe moyenne à émigrer en banlieue.

La moyenne d’âge (34 ans) est sensiblement plus élevée que dans le reste du pays mais reste malgré tout très basse si on la compare au niveau européens ou américains. Les plus de 65 ans atteignent, quant à eux, 14,6 % de la population générale contre 19,6 % en 1980.

La population asiatique (en particulier de Thaïlande, de Chine et des Philippines) est en plein essor[réf. nécessaire]. Cette population est estimée à environ 50 000 personnes.

La population arabe-israélienne constitue 4,2 % de la population de la ville (26 % à Yafo) : on compte 17 000 musulmans et environ 2000 chrétiens.

Selon la municipalité de Tel Aviv, le revenu moyen est supérieur de 20 % à la moyenne nationale ce qui la situerait aux alentours de 37 000 dollars par habitant en 2008. Le chômage était de 6,9 % avant la crise. Le niveau d’éducation est plus élevé que la moyenne nationale.

Si le taux de croissance de l’agglomération de Tel Aviv se poursuit, on peut estimer que la population totale de la métropole dépassera les 4 millions d’habitants en 2025.

Environnement
Le gouvernement lance la chasse aux pollueurs et bannit les vieilles voitures diesel et les poids lourds de Tel Aviv dès le début 2008. Le gouvernement a pris de nombreuses mesures pour lutter efficacement contre la pollution de l’air dans les grandes villes et pour limiter l’émission de gaz à effet de serre. Les véhicules diesel de plus de 5 ans ne pourront plus entrer dans le centre de Tel Aviv à moins qu’ils soient dotés de moyens importants pour réduire leurs émissions de gaz. Les conducteurs de poids lourds ne pourront plus utiliser les artères des grandes villes en période de pointe (sauf s’ils transportent des passagers). Le gouvernement cherche à se séparer des vieux véhicules polluants et à les remplacer par de nouveaux plus efficaces en termes de consommation de carburants et plus écologiques, en offrant des compensations financières aux propriétaires. Le gouvernement devrait aussi fortement encourager les Israéliens à prendre les transports en commun pour se rendre à leur travail. Les Israéliens devraient également bientôt voir des incitations financières fortes pour utiliser les énergies alternatives, en particulier l’énergie solaire.

La municipalité de Tel Aviv a lancé une étude pour déterminer le coût de remplacement de tous les taxis de la ville par des véhicules hybrides. L’objectif est de réduire la pollution atmosphérique de 50 % d’ici 2014. Tel Aviv devrait donc bientôt exiger que tous les taxis de la ville soient des véhicules à motorisation hybride. Les propriétaires de taxis devraient bénéficier de subventions et d’autres incitations. La flotte de taxis se compose d’environ 4000 à 5000 véhicules. D’autres pistes pour réduire la pollution sont à l’étude.

La municipalité de Tel Aviv s’implique dans le projet de voitures électriques, le projet Better Place de Shai Agassi. Elle devrait très prochainement commencer à installer des bornes de rechargement dans toute la ville. En 2009, la ville devrait en compter plus de 150.

Sports

Les fans du Maccabi Tel Aviv à la Menora Mivtachim Arena.
Le basket-ball est le sport le plus populaire de la ville. Le Maccabi Tel Aviv est l’une des équipes de basket-ball les plus décorées de l’histoire derrière CSKA Moscou et le Panathinaikos dans le championnat européen. Le Maccabi a remporté 6 fois l’Euroleague et a atteint de très nombreuses fois le final four européen. Le Maccabi a remporté également 48 fois le championnat national israélien. Sa popularité est désormais internationale. Ses matchs en Euroleague sont très suivis par les Israéliens.

En football, le Maccabi Tel Aviv FC a remporté de nombreuses fois le championnat national israélien et a participé à des coupes de l’UEFA ces dernières années.

L’autre club de la ville, l’Hapoël Tel-Aviv, a participé en 2010 à la Ligue des champions mais a été éliminé au premier tour.

Tel Aviv compte 2 clubs d’aviron au nord de la ville situés sur les bords de la rivière Yarkon.

Le marathon de Tel Aviv se tient chaque année depuis 2009 au printemps. Cette compétition attire environ 18,000 participants chaque année21.

Éducation

Un des bâtiments de l’université de Tel Aviv.
L’université de Tel Aviv et l’université de Bar-Ilan sont les deux principales universités de la ville et de son agglomération.

L’université de Tel Aviv est internationalement reconnue pour son département physique et informatiques en particulier. Bar-Ilan est réputé pour le droit. Lors d’un classement récent, l’université de Tel Aviv apparait 114e meilleure université mondiale en baisse par rapport à l’année précédente.

Elles comptent, toutes les deux réunies, plus de 50 000 étudiants (2006)22.

Population 443 900 hab. (2017)
Densité 8 576 hab./km2
Population de l’agglomération 3 464 100 hab. (20122)
Géographie
Coordonnées 32° 02′ 43″ nord, 34° 46′ 11″ est
Altitude 0 – 40 m
Superficie 5 176 ha = 51,76 km2

Liens
Site web http://www.tel-aviv.gov.il/