Budget: De à

Comparer les annonces

Vous êtes intéressé à acheter un appartement en Israël pour y vivre ou à titre d’investissement ?
Vous possédez une propriété en Israël et vous avez besoin de quelqu’un pour prendre soin d’elle ?
Situé à Ashdod, nous vous accompagnons dans tous vos dossiers immobiliers en ISRAEL.

Nous sommes une agence dédiée aux francophones en Israël, 
spécialisée dans la fourniture et la prestations de services immobiliers.

Nous vous permettrons d’être plus rapide et efficace dans vos acte de vente ou d’acquisition de propriétés immobilières, et ainsi de réaliser des économies. 

Des spécialistes de l’immobilier prennent en charge toutes les étapes jusqu’aux signatures des actes.

Nous vous fournirons des services approfondis en immobilier commercial, en mettant l’accent sur des solutions globales et personnalisées de votre représentation par rapport aux différentes autorités. 

Notre bureau gère les cas pour de petits et des grands clients.

Nous sommes une entité responsable de l’acquisition et en gestion immobilière pour les clients de l’étranger en fournissant des services d’acquisition pour les nouveaux “Olim” (immigrants juifs en Israël) et les investisseurs étrangers, y compris les droits fiscaux et de l’immigration, concernant l’acquisition de biens, la construction et la planification,en  allant de la loi civile et commerciale, aux lois des services juridiques et administratifs y compris les services notariaux complets, des conseils en matière d’impôts, des conseils juridiques, avec un pouvoir de votre part  » nous serons aussi représentation auprès des différents services, des autorités compétentes concernées, traductions officielles certifiées etc…

Nos clients peuvent profiter un parapluie d’experts qui fournissent des services
tout prenant en considération votre situation particulière.

Notre agence est un cabinet-boutique spécialisé dans l’immobilier, y compris les investissements immobiliers, l’ orientation des groupes d’acheteurs , le soutien aux transactions, les services d’ avocat commercial, Droit immobilier et litige commercial. Nous sommes fiers de nommer parmi nos clients des groupes d’acquisition, des acquéreurs, des groupes d’achat.

Expertise solide en assistance et gestion des investissements, notre agence offre des services de conseil et d’accompagnement en rapport avec l’achat et le financement de transactions immobilières, y compris l’ accompagnement de groupes d’acheteurs.

L’entreprise est spécialisée dans les investissements immobiliers en Israël, localisant les rendements à des prix inférieurs aux prix du marché tout en recevant des retours sur investissement élevés. Notre agence a une expérience éprouvée en gestion d’actifs pour les investisseurs , vous guidera à travers le processus de localisation de la propriété, de vérifier la faisabilité de son acquisition tout en examinant tous les aspects et y compris son emplacement, physique et planification et statut juridique. Notre cabinet vous fournira une assistance juridique dans l’achat de la propriété, des conseils financiers pour contracter un prêt pour le financer au besoin, le rénover et l’améliorer, le louer, gérer le bien et l’entretenir régulièrement, percevoir le loyer et le vendre à l’avenir.

Nous guidons l’investisseur débutant. Il vous reste de l’argent et vous vous demandez comment l’investir ? Vous êtes sur le point de prendre votre retraite et êtes-vous sur le point de libérer de l’argent que vous ne savez pas comment garder votre valeur ou comment maximiser les bénéfices? Envisagez-vous comment aider vos enfants à acheter un appartement le jour venu?

Nos conseils d’experts en gestion immobilière sont recommandés aux investisseurs . Pourquoi investir dans l’immobilier ? La réalisation d’investissements immobiliers et de transactions immobilières de location vous donne l’opportunité de générer un revenu passif actuel, en utilisant un levier bancaire, en faisant travailler l’argent pour vous et en fin de compte gagner en indépendance financière.

Immobilier d’investissement en Israël (appartements, maisons, terrains, bureaux) Pendant longtemps, Israël est devenu l’un des objectifs d’investissement les plus prometteurs dans l’immobilier et d’autres domaines.  Parmi les principales raisons pour lesquelles Israël est une opportunité d’investissement sûre: la forte économie, la pénurie de logements, le développement culturel et une plaque tournante occidentale au Moyen-Orient. Notre agence est spécialisée dans l’accompagnement des investisseurs, la gestion d’actifs pour les investisseurs , la gestion immobilière louée et la gestion immobilière locative qui offre une gamme de services à l’investisseur.

Nous nous sommes spécialisés sur un marché porteur et rendu maintenant accessible à tous, en proposant des produits conformes aux attentes d’une clientèle de plus en plus large, exigeant des biens de toute nature, aux meilleurs prix et habitables rapidement.

Nous sommes à votre disposition pour vous renseigner rapidement et répondre à toutes vos demandes, à l’aide du formulaire en ligne sur la page contact ainsi que par mail, téléphone, Skype, Messenger, Whatsapp, aux coordonnées précisées.

L’achat d’un appartement en Israël demande une étude préalable sérieuse et le respect d’un certain nombre de conditions notamment juridique.

Nous récapitulons pour vous les éléments clés de l’achat d’un bien immobilier en Israël.

Il est tout d’abord préférable de définir en phonétique certains termes indispensables
à la survie dans le jargon juridique israélien :

Dira: appartement
Binyan: immeuble
Nesseh tabo : extrait cadastral
Tabo : cadastre
Mashkenta : crédit hypothécaire

Une « Mashkenta » est un prêt hypothécaire de l’Etat destiné à l’achat d’un appartement, ou à la construction d’une maison et pour lequel l’organe préteur (l’Etat) a des droits sur le bien dans l’éventualité où le prêt ne serait pas remboursé. Ce prêt est accordé aux personnes qui satisfont aux critères du Ministre du Logement. Il offre de meilleures conditions que dans le secteur privé (via une banque ou un promoteur). Il est généralement indexé à l’indice du coût de la vie et comprend un intérêt annuel. La période du prêt est de 20 à 28 ans.

Il ne suffit pas à lui seul pour l’acquisition d’un bien mais vient compléter le crédit que vous demanderez (prêt complémentaire, « Alvaa Mashlima ») auprès de la banque de votre choix.

Attention : veillez à employer un agent immobilier inscrit au registre de l’association des agents immobiliers israéliens, et possédant un permis d’exercer.

Voici succinctement les différentes étapes à l’acquisition de votre appartement en Israël :

Signature du contrat :

La pratique diffère de la France. Les rédacteurs du contrat d’acquisition sont les avocats qui vérifient en amont l’ensemble des aspects juridiques propres au bien, objet de la transaction.

Par ailleurs, il est assez rare en Israël de signer des avant-contrats (ou promesses de vente) et encore plus rare de consentir des conditions suspensives de crédit. Le crédit est accordé en amont du projet d’acquisition.

Ainsi, sauf fraude du vendeur, une acquisition est ferme et toute rétractation est considérée comme une rupture de contrat entraînant des pénalités contractuelles.

Dès lors, la signature de l’acte de vente est en règle générale la première et principale étape du processus d’acquisition.

Les autres phases sont les échelonnements de paiement et l’échange de documents administratifs entre avocats.

Première inscription au cadastre en Israël :

Pour empêcher que le vendeur ne cède deux fois le même bien, sans délai dès la signature du contrat de vente, celui-ci est enregistré au cadastre par une inscription de sommation : arat azara.

Une fois l’inscription effectuée, l’avocat reverse immédiatement au vendeur le premier versement qui, le cas échéant, l’affecte au remboursement de son propre crédit.

Il est de pratique courante de verser au minimum 20% de la somme à la signature.

Échange de documents et paiement du solde :

Les phases consécutives sont l’acquittement des taxes générées par la vente, et notamment les droits de mutation, droit d’amélioration et plus-values éventuelles.

Le transfert effectif de propriété au cadastre (tabo) peut prendre plusieurs mois. Dès lors, en règle générale, on prévoit que, dès que le montant de l’acquisition est acquitté par l’acquéreur, celui-ci peut prendre possession des lieux.

Il n’est pas rare qu’une somme reste en séquestre sur le compte de l’avocat, dans le cas où tous les documents relatifs à la vente n’auraient pas été transmis.

N’hésitez pas à nous faire part de vos recherches, nous serons ravis de vous proposer les meilleures offres disponibles du moment.

Consultez nos annonces et appelez- nous ou venez voir, nous serons heureux de vous répondre ou vous accueillir dans nos locaux.

L’acquisition d’un bien immobilier est généralement l’une des décisions les plus cruciales, onéreuses et importantes de votre vie. Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de l’acquisition d’une propriété située à l’étranger. 

Nous avons dressé une liste contenant 10 conseils primordiaux
afin de vous aider à y parvenir comme il se doit :

1. Déterminer le bien idéal
Il existe plusieurs manières de procéder. Tout d’abord, il est possible de consulter divers sites Internet qui, pour la plupart, n’impliquent pas le paiement d’une commission. Par ailleurs, il est également possible et courant de faire appel à l’assistance d’un agent immobilier. Il est alors primordial de s’assurer que celui-ci est en possession d’un permis d’agent immobilier valide et qu’il ait une bonne maîtrise de l’anglais. Vous devez toutefois garder à l’esprit que, du fait des honoraires d’agent se situant entre 1% et 2 % (hors taxes) du prix d’achat du bien, l’assistance d’un agent immobilier augmente nécessairement le coût de la transaction. Toutefois, ce coût supplémentaire s’avère souvent nécessaire, dans la mesure où il permet l’accès aux services d’un professionnel, agent expérimenté ayant une connaissance approfondie du marché immobilier.

2. Quoi acquérir
Il est important de préalablement définir avec exactitude le bien que vous souhaitez acquérir ; une maison ou un appartement, un bien sur plan (ou en construction) auprès d’un entrepreneur ou encore un bien fini. Le choix d’acheter un appartement ou une maison peut avoir des conséquences importantes. Il est important d’avoir conscience que l’acquisition d’un appartement auprès d’un entrepreneur (sur plan ou en construction) peut générer de nombreux aléas (tels que la livraison tardive du bien, des défauts de construction, ou encore du fait de problèmes financiers de l’entrepreneur, etc.). Toutefois, l’avantage d’acquérir un appartement auprès d’un entrepreneur est que le prix d’achat de celui-ci sera inférieur (d’environ 15%) à celui d’une propriété préexistante. Par ailleurs, vous avez aussi la possibilité d’acquérir une « maison casco » et de l’agencer de sorte à l’adapter parfaitement à vos besoins personnels.

3. Inspection du bien
Il est très important de faire appel à un ingénieur ou un professionnel qualifié afin de vérifier la qualité de la construction et l’absence d’irrégularités structurelles du bâtiment. Si vous envisagez d’acquérir une maison, il est primordial que vous ayez accès à ses dimensions afin de vous assurer de la conformité de celles-ci par rapport aux données enregistrées auprès des autorités, tel que le cadastre foncier en Israël.

4. Engager le bon avocat
Il est absolument essentiel que vous vous engagiez un avocat compétent et expérimenté afin de vous représenter. Il est indispensable d’être guidé et aidé tout au long de la procédure d’acquisition, du stade de la négociation à celui de la conclusion de la transaction, par un avocat qui sera en mesure, à la fois de protéger vos intérêts, et de les promouvoir. Les honoraires de l’avocat sont généralement compris entre 0,5% et 1,5% (hors taxes) du prix d’achat

5. Financement
Le prix d’achat de la propriété peut être payé intégralement par apport personnel ou par en combinant un apport personnel et un prêt hypothécaire. Généralement, les prêts accordés aux non-résidents ne dépassent pas 50% du prix d’achat. L’octroi d’un prêt par des banques locales à des non-résidents, ne saurait être considéré comme acquis et n’aboutit pas nécessairement.

6. Signature du contrat
Il est important de savoir que les stipulations du contrat sont négociables et ne sauraient être considérées comme « gravées dans la roche ». Tous les contrôles juridiques nécessaires à l’égard de la propriété doivent être effectués préalablement à la signature du contrat. Par exemple, s’assurer que le bien n’ait pas été préalablement hypothéqué ou saisi, ou tout élément qui pourrait remettre en cause la transaction. Il est par ailleurs important de veiller à ce que la structure des paiements prévue par le contrat soit raisonnable et réalisable.

7. Mise en possession
Il est très important qu’au moment de la livraison du bien, le vendeur et l’acheteur aient élaboré un protocole de livraison qui précisera les défauts qui devront être corrigés par le vendeur. Lors de la livraison du bien, vous devrez vous assurer du transfert de tous les comptes de services publics, ou de charges à votre nom

8. Impôts
A ce jour, les non-résidents sont tenus de payer une taxe d’achat égale à 8% du prix d’achat allant jusqu’à 4.896,165 NIS et 10% du prix d’achat excédant 4.896,165 NIS.

9. Ouverture d’un compte bancaire
Au cours des dernières années, les conditions relatives à l’ouverture d’un compte bancaire par des non-résidents sont devenues très strictes. Les banques exigent de la part du résident étranger la signature d’une renonciation de confidentialité à l’égard de la Banque, d’une déclaration concernant le lieu de résidence et le dépôt d’un certain montant sur le compte bancaire. De manière alternative, votre avocat peut ouvrir un compte en fiducie afin d’effectuer les paiements. L’ouverture d’un compte en fiducie exige la signature de documents similaires à ceux nécessaires à l’ouverture d’un compte bancaire.

10. Problématiques après-vente

Plus-Value – Lors de la revente du bien, vous pourrez être tenu au paiement d’un impôt sur la plus-value. Cependant, à cet effet, vous êtes autorisés à déduire divers frais, tels que les rénovations du bien, les taxes d’achat, les frais juridiques, les frais d’agent immobilier, etc. Il est donc essentiel que vous conserviez toutes les factures appropriées, qui doivent être libellées à votre nom et inclure tous les détails concernant le bien immobilier et bien entendu, que vous conserviez une copie de tous les impôts payés lors de l’acquisition du bien, ainsi que le contrat d’acquisition et une copie de votre passeport.

• Assurance – Vous devez assurer la propriété ainsi que son contenu. Les non-résidents qui n’ont pas l’intention d’occuper la propriété de manière continue doivent veiller à ce que qu’un tiers puisse inspecter l’appartement une fois toutes les deux semaines, à défaut de quoi les primes d’assurance seront plus onéreuse et, dans certains cas, la couverture d’assurance peut être refusée.

• Taxes – Si vous avez l’intention de louer votre propriété à une tierce personne, vous avez l’obligation de déclarer vos revenus locatifs à l’administration fiscale d’Israël si ceux-ci dépassent 5.070 NIS par mois.