• Votre partenaire immobilier en Israel

Budget: De à

Comparer les annonces

Introduction, Israël - Immobilier

Étant bien au fait des diverses difficultés pour les français d’acquérir un bien immobilier, « nekhes mekarkeyn », en Israël  nous avons décidé de mettre à la disposition des intéressés de partager quelques liens URL  de sites externes, ou des extraits de leurs sites, et  quelques articles afin de les aider dans leurs démarches.

Les français faisant leur Alyah en Israël ainsi que ceux ne désirant qu’acheter un bien immobilier dans le pays du lait et du miel doivent avant tout connaître certains détails qui leur faciliteront les démarches et transactions par la suite.

On ne peut pas dire que ce soit plus ou moins difficile d’acheter un bien en Israël qu’ailleurs dans le monde, c’est simplement différent, ceci à cause du droit, des définitions et de la langue, qui sont aussi différents qu’étranges pour toute personne ne connaissant pas Israël.

Tout d’abord le droit : toute personne qui achète un bien immobilier en Israël doit payer une taxe d’acquisition allant de 0.5% à 5% du prix d’achat suivant si l’acquéreur est touriste, nouvel immigrant ou israélien. Cette taxe doit être payée dans les 50 jours après l’achat.

Les seconds frais à payer sont ceux aux avocats puisque vous êtes obligé d’avoir un avocat pour pouvoir acheter ce bien, il s’agit en général d’à peu près 1% du prix d’achat du bien plus la TVA.

Les troisièmes frais sont les frais de l’agence immobilière qui s’occupe de l’achat de votre bien et ils se montent en général à 2% sur le prix d’achat, plus la TVA bien sûr.

Ensuite viennent les frais courants du bien que chacun paye par mois : la taxe d’habitation « Arnona » qui dépend de la surface habitable des lieux, les frais du syndic « Vaad Bayt », il s’agit ici des frais d’entretient de l’immeuble d’habitation comme le nettoyage, l’ascenseur, l’électricité et ainsi de suite. La hauteur des frais de « Vaad Bayt » dépend du nombre d’habitants dans l’immeuble, de la qualité de ce dernier et du nombres de prestataires ou salaries de l’immeuble.

En ce qui concerne les définitions il faut savoir qu’il y a par exemple une grande différence entre le mètre carré en France et celui en Israël où la notion de surface est totalement différente qu’en France.

Si en France on achète par mètre carré de surface en Israël on achète par nombre de pièces ou par volume. Pour savoir exactement le nombre de mètres carrés du bien le mieux est de le faire mesurer par un spécialiste. Il y a une différence entre les biens appartenant à un propriétaire privé et ceux appartenant à l’état.

Les premiers sont inscrits au « tabou », le cadastre, et les seconds au « Keren Kayemet le-Israël, l’administration des domaines d’Israël.

Pour le problème de langue vous pouvez vous rendre sure notre pages Lexique et Juridique ou Guide de l’achat immobilier en Israël où les divers termes indispensables sont expliqués tout comme la marche à suivre afin de pouvoir acheter le bien désiré dans les conditions les meilleures.

Introduction, Israël - Immobilier
Copyright : Ba-Hit  +972 (0)544-816-703  6 Kauffman Street, Tel Aviv ISRAEL